4 conseils pour lancer et réussir tes projets !

Dans cette vidéo, je vais te partager des connaissances que j’ai tiré d’un livre qui m’a beaucoup aidé. Il s’agit du livre de développement personnel “S’organiser pour réussir” ecrit par David Allen.

Et le constat de ce livre est assez simple :

On a tous des projets qu’on a envie de réaliser :

  • faire ce roadtrip dont tu rêve depuis un moment,
  • se mettre à la guitare, chant, à la photo,
  • donner une nouvelle impulsion à notre carrière professionnelle ou même trouver sa voie professionnelle

Le problème, c’est qu’on se dit souvent je ferai ça “un jour”. Des projets qui sont importants à nos yeux et pourtant on fait rien pour les réaliser

 

Et pourquoi est ce que l’on s’y met jamais?

Tout simplement parce que l’on est déjà trop occupé par les tâches dont on doit gérer quotidiennement :

  • les factures,
  • le boulot,
  • le ménage
  • les courses,
  • les petits impévus du quotidien
  • les potes
  • Et la famille, etc

Ces tâches courantes nous prennent tellement de temps, qu’on n’en a plus pour les accorder pour des projets qui comptent pour nous.

C’est pour cela qu’une organisation efficace est nécessaire : d’abord pour gérer plus efficacement des tâche courante pour dégager assez de temps pour le consacrer à des projets qui te tiennent à coeur.

Moi, Ce livre m’a donné le déclic pour passer  du “One day” au Day One” : Ne plus se dire “je ferai ça un jour” mais plutôt de passer à l’action, commencer les projets et surtout de les réussir! Et ce sont les conseils que je vais partager avec toi aujourd’hui.

 

1er conseil  : Recenser l’ensemble des tâches/projets à faire

Rassembler et noter tous ce qui reste à faire :

  • Quelque soit leur échéance : pour aujourd’hui, demain, dans 3 jours, dans un an…
  • Quelque soit leur importance : Tout ce qui reste à faire du truc le plus terre à terre au plus fou de vos projet (l’ampoule que tu dois changer, penser au cadeau à acheter pour l’anniversaire de ta maman, un projet de voyage autour du monde)

L’objectif c’est de tous les rassembler et noter quelque part.

Tout simplement parce que c’est plus facile de réaliser ses projets et tâches quand ils sont déjà clairement défini

 

2ème conseil : Passer à l’action

Une fois que toutes ses tâches et projets sont recensés, il va falloir décider des actions à faire.

Concrètement, c’est se poser la question pour chaque tâche et projets : quelle est la première action à exécuter?

Et cette fois, il va falloir être le plus concret possible  pour les actions

Par exemple pour le projet : faire un voyage au Islande,

Il va falloir écomposer ce gros projet vague en plein d’actions concrètes :

  • Regarder les prix des billets d’avions sur Internet,
  • demander à ton ami qui y est deja aller des conseils
  • Voir quand est ce que tu peux poser des congés

Autre exemple : la tâches basique comme “aller chez le dentiste” devient “appeler le dentiste pour prendre rendez vous”

Et crois moi il y a une grosse différence entre les 2 : Appeler le dentiste pour prendre rendez vous, ca pousse plus à l’action que “aller chez le dentiste” qui parait plus vague et lointain

Quand tu transformes une tâche en action concrète, tu seras plus incité à la réaliser parce que c’est plus facile de visualiser cette action et surtout le résultat à atteindre.

Libération de l’esprit

Ces 2 conseils vont transformer ta façon d’appréhender et d’aborder les choses. Pour expliquer ça je vais te décrire une situation qui va te sembler familière

Tu es en weekend et au lieu d’être en train de profiter, tu stresses à mort. Tu stresses car il y a eu un gros problème au boulot et t’as pas pu le résoudre avant de partir en weekend. Celaa te pourrit ton weekend parce que t’arrêtes pas d’y penser.

Et le pire c’est que tu peux rien y faire

Et c’est là que le recensement des actions va être utile.

La raison de ce stress est que tu as peur d’oublier cette tâche importante. Et du coup, ton cerveau te le rabâche sans cesse comme le réveil le matin que t’arrête pas de le décaler. Et noter les actions tangibles pour résoudre ce problème en suspens va calmer ton esprit :

  • Parce qu’il va savoir que tu n’as pas oublié
  • Et que même s’il te le rappelle tu saura comment régler le problème,
  • Tu vas être capable de visualiser l’action que tu vas faire, c’est ça qui va te libérer de cet stress horrible

Pour l’exemple qu’on a vu, les actions peuvent être :

  • prévenir les personnes impactées par ce problème,
  • organiser une reunion avec les personnes concernées,
  • en parler à ton chef,
  • faire appel à une personne compétente sur le sujet pour t’aider

Si tu arrives à généraliser ça, tu vas être capable de gérer sans stress et efficacement tous tes projets pro comme perso.

C’est vraiment un nouvel état d’esprit pour appréhender les choses.

 

3ème conseil : Réaliser un maximum d’actions en 3 minutes

Regrouper et lister tout ce qu’on a à faire c’est bien, mais les faire c’est encore mieux. Du coup, je vais te donner une technique pour traiter efficacement toutes ces actions. Moi cette technique elle m’a permis d’éviter de reporter des tâches à plus tard et donc à faire un maximum d’actions sur le moment. Et pourtant c’est une technique assez simple.

Le secret c’est qu’à chaque fois que tu es face à une action, pose toi la question : 

Est ce que je peux réaliser cette action en moins de 3 minutes?

Si c’est oui, alors fais la! Ne la reporte pas. Trois minutes c’est rien et pourtant Tu serais étonné par le nombre de trucs que l’on peut faire en seulement 3 minutes.

En plus, ça te rend même plus efficace puisque tu vas vouloir faire un maximum de choses en moins de 3 minutes

4ème conseil : Organiser ses actions

J’utilise 2 outils pour organiser mes actions :

J’utilise une application sur mon smartphone qui s’appelle Trello pour gérer mes actions sur des listes (courses, boulot, youtube, famille etc), ce qui me permet d’avoir une vision globale sur toutes mes actions et mes projets. L’avantage de l’application c’est que tu peux te configurer des rappels, ce qui est très pratique, tu as la version web et la version smartphone donc tu as accès partout à tes listes d’actions.

Et je complète ça avec un petit carnet que j’utilise pour planifier mes action sur un ou plusieurs jours. Je complète mon organisation avec ce petit carnet car je trouve ça quand même plus pratique pour gérer quotidiennement ses actions. C’est plus simple à prendre en main et c’est plus personnalisable (prendre des cas particuliers, de noter des bribes d’idées pour les revoir plus tard)

Pyramide de 6 paliers

Enfin,  je vais terminer cette vidéo en développant ce que j’ai dit au début. On a des tâches ou des projets qui sont en fait de niveau différents qu’on peut répartir sur une espèce de pyramide des tâches et projets.

De bas en haut :

Actions en cours :

  • Toutes les actions que l’on doit exécuter dans la vie de tout les jours,
  • Ce sont celles là qui nous prennent le plus de temps

Projets en cours :

  • Projets qui se decomposent en multiple actions et qu’il va falloir concretiser sur le court terme
  • Ex : demenagement, organisation de vacances…

Objectifs sur un ou 2 ans :

  • Les aspirations pour votre vie pro et perso :
  • Les activités qu’on va privilégier, la carrière vers laquelle on veut s’orienter ou les activités personnelles, ou le choix dans tes études si tu es encore étudiant

Projection sur 3 à 5 ans :

  • Des projets qui vous avez pour un plus long terme :
  • Changement de carrière, partir vivre à l’étranger, famille, style de vie…

Plan de vie :

  • Ce qui vous rend heureux dans la vie, vos objectifs dans la vie, votre vision du monde, votre impact sur le monde, vos proches etc

Et le truc c’est que vous allez pouvoir gerer les taches des niveaux supérieurs une fois que les couches du bas sont bien maîtrisées. Et c’est en ça que c’est important de gérer efficacement les tâches du quotidien pour pouvoir consacrer le plus possible à des projets qui nous tiennent à coeur

Après évidemment l’influence se fait aussi de haut en bas. Si vous avez définis des actions sur le long terme, vous allez forcément supprimer des actions court terme contradictoire avec ce projet sur le long terme.

J’espère que ce post t’a aidé. je te souhaite de réaliser tous les projets qui te tiennent le plus à coeur!

Cybersécurité : La négligence de Trump critiquée

Trump, dessin, caricature, cybersécurité, firewall

 

7 membres sur les 27 du NIAC (National Infrastructure Advisory Council), en charge de conseiller Donald Trump sur les questions de cybersécurité, ont donnés leur démission dans une lettre commune. Ils ont dénoncés notamment la négligence et l’indifférence de Trump pour la sécurité informatique des Etats-Unis.

Source : Le Monde

Remarque : si vous ne savez pas ce qu’est un firewall, je vous invite à regarder cette vidéo

Comprendre le GDPR / RGPD avec des emojis

Si vous travailliez dans l’informatique, vous avez déjà peut être entendu parler du GDPR (ou RGPD en français)

Vous devez savoir savoir qu’il s’agit du texte de référence européen en matière de protection des données personnelles pour les résidents de l’Union européenne.

Mais concrètement :

  • Qu’est ce que c’est?  
  • Quels vont être les impacts?
  • Qui sont les acteurs concernés?

Pour le savoir…

  • Soit, vous vous tapez tout le texte du règlement (disponible sur le site de la CNIL),
  • Soit, vous regardez cette vidéo où je vous fais une synthèse, le tout en quelques minutes et en emoji!

GDPR/RGPD, c’est quoi ?

GDPR veut dire General Data Protection Regulation ou RGPD pour Règlement général sur la protection des données.

Plus concrètement :

  • Il s’agit du texte de référence européen en matière de protection des données personnelles pour les résidents de l’Union européenne. 
  • En gros, le GDPR va harmoniser la gestion des données dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne.
  • Et Il sera applicable à partir du 25 mai 2018. Bref, demain quoi!
Qui sont concernés par le GDPR ?

Le GDPR concerne tous les acteurs économiques et sociaux proposant des biens et services sur le marché de l’UE, dès lors que leur activités traitent des données à caractère personnel sur les résidents de l’UE :

  • Les entreprises,
  • Les associations,
  • Les organismes publics,
  • Les entreprises dont le siège est hors UE mais opérant dans l’UE Et sur des données des citoyens de l’UE
  • et les sous-traitants dont les activités rentrent dans ce cadre

Pour la suite je vais juste parler d’entreprise pour simplifier mais faut le comprendre comme englobant tous ces différents acteurs

Les objectifs et les enjeux

L’objectif est de donner aux citoyens de l’UE davantage de contrôle et de visibilité sur leurs données privées, notamment pour savoir quelles sont les données collectées, à quelle fin, et leur durée de conservation.

Le principal enjeu pour les entreprises est donc  de savoir à un instant t où sont les données et comment pouvoir, sur simple demande, les collecter et les transmettre à la personne concernée

Cela suppose qu’une entreprise doit à tout moment savoir de quelles données elle dispose, leur localisation, l’objectif de leur collecte et leur mode de gestion, de stockage, de transfert et d’effacement.

 

Sanctions prévus en cas de non conformité au GDPR

Celles-ci peuvent aller jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires annuel mondial ou 20 millions d’euros.  La somme la plus importante entre les 2 est retenue.

Et c’est également l’entreprise qui devra payer les Dommages et intérêts pour préjudice subi pour non respect du GDPR suite à un recours en justice au pénal

 

Les 5 principes clés du GDPR / RGPD

Voici les nouveaux principes à mettre en oeuvre dans le cadre du GDPR pour assurer une meilleure protection des données personnelles :

  • le concept d’accountability ;
  • la démarche de « Privacy by design »
  • la démarche de « Security by default »
  • la désignation d’un Data Protection Officer (DPO)
  • l’étude d’impact

 

La logique de responsabilisation ou « accountability »

Le GDPR introduit une logique de responsabilisation, c’est l’”Accountability”. C’est à dire que d’une part c’est à l’entreprise de prendre toutes les mesures pour garantir la conformité au GDPR.

Mais cela implique aussi que l’entreprise doit être capable de démontrer qu’elle a rempli ses obligations en matière de protection des données, ce qui sera notamment le cas lors de contrôle de la CNIL par exemple.

Cela peut aller de la tenue de la documentation, à la mise en œuvre des obligations en matière de sécurité en passant par la réalisation d’une étude d’impact.

 

Le respect de la protection des données dès la conception ou « Privacy by design »

« Privacy by Design » signifie que la protection des données personnelles doit être prise en compte dès la conception du produit ou du service mais aussi d’un système d’information, d’une base de données ou d’une application.

 

La sécurité par défaut ou « Security by default »

Ce principe renforce le rôle de sécurité dans le système d’information et notamment dans son traitement des données,

En effet le SI doit être sécurisé a ses différents niveau, du physiques jusqu’au logique (contrôle d’accès ou un système dde prévention contre les failles de sécurité, etc.).

Mais l’entreprise doit être aussi d’être en mesure de déceler si l’intégrité du SI a été compromise et y remédier

 

La désignation obligatoire d’un Data Protection Officer (DPO)

Il s’agit d’un délégué à la protection des données quidoit être associé aux questions de protection des données à caractère personnel. Son rôle est de veiller à la conformité au GDPR et d’être le point de contact avec l’autorité de contrôle.

 

L’ étude d’impact

Le GDPR demande aux entreprise de réaliser une étude d’impact sur la protection des données personnelles avant à la mise en œuvre des nouveaux traitements de données qui pourraient présenter des risques d’atteintes aux droits et libertés individuelles.

Le cas échéant, l’étude d’impact devra aussi prévoir les mesures pour diminuer l’impact des dommages potentiels à la protection des données personnelles.

 

J’espère que cette post vous a plu et vous a aidé

N’hésitez pas à partager ce post ou ma vidéo, ça m’aiderait mais tellement!

Dis moi ce que vous en avez pense dans les commentaires!

 

Pour finir, sachez que la CNIL a publié un guide pratique et simple pour se préparer à une mise en conformité en six étapes (si vous souhaitez approfondir le sujet.

 

 

L'architecture technique en cookies