Archives par mot-clé : Cloud publique

Comprendre le Cloud computing

Aujourd’hui, je vous explique tous les concepts importants à retenir du Cloud computing? Prêt? Allez, on décolle dans le nuage!

Qu’est ce que le Cloud ?

Quand on dit d’un service qu’il est dans le Cloud, cela veut dire que les moyen de production pour fournir le service sont hébergés chez le fournisseur Cloud.

Le Cloud, c’est avant tout un modèle économique qui utilise des technologies existantes. Et en fait, c’est tous les nouveaux concepts liés à ce modèle que je vais expliquer.

Le Cloud, c’est une approche où on consomme des ressources informatiques comme une utilité (comme l’eau ou l’ électricité ou des films). Sauf que là on va parler de puissance de calcul, des serveurs, des équipements réseau ou des applications.

Dans ce cas, le client ne possède pas les moyens de production du service, qui sont alors hébergés chez le fournisseur de ces services. Le client accède alors à ces services informatique par un réseau étendu comme internet.

Les 4 principes clés du Cloud

Un service Cloud est un service à la demande :

  • Cela veut dire qu’un client peut faire une demande à tout instant et pour n’importe qu’elle type de ressources informatiques.
  • Dans ce cas, la réponse à une demande est immédiate et tout ceci sans avoir besoin d’intervention du fournisseur de Cloud puisque tout est automatisé.

Le deuxième principe est d’avoir service mesurable :

  • Comme le Cloud amène la capacité d’allouer dynamiquement des ressources IT, le client et le fournisseur vont avoir besoin de mesurer l’usage fait des ressources,
  • Pour le client, c’est pour savoir ce dont il a besoin a un instant t comme ressources. On est dans un modèle où l’utilisateur n’utilise que ce dont il a besoin et ne paye que ce qu’il utilise. Il est important pour le client d’avoir un suivi du consommé
  • Pour le fournisseur Cloud, cela lui permet de savoir  quelles sont les ressources utilisées et celles disponibles
  • Le suivi des ressources consommé est important pour la gestion et l’optimisation des ressources mais aussi pour des questions de facturation

L’ autre force du Cloud c’est de permettre la mutualisation des ressources :

  • Un hébergeur Cloud possède d’énormes ressources IT et ces ressources sont partagées entre l’ensemble de ses clients en fonction de la demande.  Et tout ça  sans qu’aucun ne sache où se situe la ressources consommée.
  • La mutualisation permet de l’élasticité dans les ressources du cloud en adaptant automatiquement les ressources aux variations de la demande.

Et le dernier principe du cloud c’est justement l’élasticité des ressources :

L’ élasticité des ressources est la capacité d’allouer dynamiquement des ressources en fonction des besoins qu’ils soient temporaires ou durables et que ce soit à la hausse ou à la baisse.

Les Types de Cloud

Il en existent de plusieurs types et ces services Cloud sont catégorisés en fonction des couches techniques fournies.

 

Il y a 3 modèle d’utilisation du Cloud Computing et chacun de ces modèles joue un rôle spécifique.

Le IaaS

L’Infrastructure as a Service (IaaS) correspond à la partie infrastructure du Cloud (logique vu le nom). Plus concretement il fournit des instances d’OS et l’ensemble de l’infrastructure sous-jacente (serveur, réseau, stockage…).

Dans ce modèle,  l’utilisateur ou client du service doit gérer l’ajout des middlewares et des applicatifs.

Le reste est gérée par le fournisseur cloud.

Comme exemples de cas d’usage, on a :

  • la mise à disposition d’une VM temporaire pour des tests
  • L’ augmentation d’un espace de stockage

En produit IaaS, on AWS EC2 par exemple.

La population cible  du IaaS sont les Exploitants informatique

Le PaaS

Le Platform as a Service (PaaS)  fournit en plus de l’infrastructure technique comme le Iaas des composants logiciels intégrés comme des instances de middleware / socles d’exécution (serveur d’application, les base de données…)

Dans ce modèle,  l’utilisateur ou client du service doit  gérer l’ajout des applicatifs.

Exemples de cas d’usage :

  • Mise à disposition d’instances de serveurs d’application / bases de données
  • Ajustement du nombre de nœuds pour un cluster applicatif

En PaaS, on a Openshift et Windows Azure Plateform

Cette offre permet de se focaliser sur le développement des applications

Les Développeurs sont donc la Population cible du PaaS

Le SaaS

Le Software as a Service (SaaS) fournit des applications prêtes à l’emploi s’exécutant sur l’infrastructure du fournisseur et accessibles via le navigateur du client.

L’avantage du client c’est de ne jamais avoir à s’occuper de la mise à jour de l’application

Exemples de cas d’usage : Accès à une messagerie en ligne ou bureautique

En SaaS, on a par exemple tout ce qui est google docs ou Office 360

Les utilisateurs finaux sont la population cible du SaaS

 

Mode d’hébergement Cloud

L’approche Cloud se décline en différents modes d’hébergement.

Chaque mode d’hébergement va avoir un impact sur les caractéristiques essentielles du Cloud.

Tout d’abord, le Cloud public correspond à une externalisation de l’infrastructure chez  un fournisseur tiers  avec des ressources mutualisées ouvertes à tous. C’est le modèle phare et classique du cloud. C’est celui qu’on a pris pour modèle jusqu’à présent

On a aussi le Cloud privé qui est un modèle où l’usage est dédiée à une seule entreprise. Par contre, Le modèle cloud privé limite les caractéristiques essentielles du modèle cloud :

  • La mutualisation des ressources limitée à l’entreprise) et élasticité des ressources sont limitée aux ressources de l’entreprise (pas de ressources virtuellement infinies),
  • Mais elle répond à des besoins de sécurité ou des contraintes légales ou à une volonté de l’entreprise de garder la main sur son infrastructure technique.

Le cloud communautaire quant à lui est une variante du cloud privé pour proposer des services d’infrastructures limité à un groupe d’entreprises.

Enfin, le cloud hybride est un mélange entre cloud public et privé. Cette approche permet de disposer de ressources d’infrastructure dédiées en interne et publiques en externe. Ce modèle est souvent utilisé pour supporter des pics de charges exceptionnels (évènementiels), par exemple pendant les fêtes de Noël.