Archives par mot-clé : OS

La petite histoire de Linux (en dessins)

Aujourd’hui, je vais vous raconter des anedoctes sympas sur la naissance de Linux

 

Première chose à retenir sur Linux parce qu’il y a pas mal de confusion :

  • Linux est un noyau, c’est pour ça qu’on parle d’ailleurs de “Linux kernel”. Kernel veut dire noyau en francais.
  • Et en gros, c’est ça qui permet de démarrer, de faire la liaison entre le matériel et le système de la machine, ainsi que de faire la liaison entre les applications installées sur la machine.

Le hic c’est qu’on ne peut pas utiliser ce noyau seul. Il faut un environnement (des logiciels autour du noyau afin que tout marche bien : des pilotes,, de quoi gérer la machine, etc). 

C’est là où la notion de distribution apparaît :

  • On parle de distribution GNU/Linux quand il s’agit d’une solution prête à être intallée par l’utilisateur final sur sa machine. 
  • Cette distribution GNU Linux  comprend un noyau Linux ainsi que des logiciels sous Licence GNU, en gros on va dire que ce sont des logiciels libres qui complètent le noyau pour avoir un système d’exploitation complet.
  • Il est à noter qu’on peut aussi très bien trouver des distributions qui ne contiennent pas seulement les logiciels GNU, il y a parfois d’autre logiciels non GNU.

Bref, c’est ce noyau Linux + des logiciels complémentaires qui vont permettre d’avoir un OS complet.

Voici des exemples de systèmes d’exploitation “Linux » :

  • Red Hat Enterprise Linux
  • Fedora Linux
  • Debian Linux
  • Ubuntu Linux

Ensuite il y a aussi souvent une autre confusion entre Linux et UNIX. Alors quelle différence?

  • Déjà pour l’anecdote sachez que le système d’exploitation “Linux” a été créé dans le but de fournir un équivalent libre au système Unix.
  • Linux est un clone d’UNIX en version libre et écrit à partir de zéro par Linus Torvalds, le createur du noyau Linux donc,  avec l’aide d’une équipe d’informaticiens.
  • Par contre UNIX regroupe un ensemble de systèmes d’exploitation différents. Ce ne sont donc pas juste des noyaux mais bien des OS complets
  • Comme exemples de système Unix connus, on a HP-UX, IBM AIX, Solaris Sun

Maintenant on va un peu s’intéresser au père de Linux : 

En 1991, l’étudiant finlandais Linus Torvalds qui a alors 22 ans, commence le développement d’un noyau de système d’exploitation alternatif à MINIX, qui est un clone d’UNIX utilisé à des fins pédagogiques pour des étudiants. Linux va au final créer avec son nouveau noyau une alternative à UNIX.

Après quelques mois, Il diffusa le code de son travail via un compte FTP de l’Université d’Helsinki. Et pour la petite anecdote le dossier contenant ces travaux a été nommé « Linux » par un administrateur du serveur FTP.  Linux pour « Linus UNIX » ou en français l’UNIX de Linus. Et par la suite, ce nom restera.

Linus publie par la suite ses travaux sur Internet en demandant à d’’autres développeurs de l’aider pour le finaliser. Aujourd’hui Linus continue de diriger le développement du noyau Linux

 

Concernant la mascotte officielle de Linux, il s’agit d’un manchot du nom de TUX. TUX étant un acronyme composé des mots Torvalds et UNIX.  A noter que beaucoup pensent à tort que la mascotte de Linux est un pingouin, notamment parce qu’en anglais, le mot « manchot » se dit « penguin », mais TUX est bien un manchot  

La différence ?

Le pingouin est un oiseau de l’hémisphère nord qui peut voler, alors que le manchot est un oiseau qui ne vit que dans l’hémisphère sud et qui est incapable de voler En gros hein!

 

Aujourd’hui, bien que peu présent sur les postes de travail, Linux est beaucoup plus présent dans le monde des serveurs

Le noyau Linux équipe aussi la plupart des systèmes embarqués (box, robots, aérospatial, drones…). mais aussi les supercalculateurs

Et pour terminer, comme vous le savez sûrement déjà, Linux domine le marché des smartphones via l’OS Android qui s’appuie sur un noyau Linux

 

Le système d’exploitation pour les nuls

Dans ce post, je vais vous parler de l’OS (pour Operating System en anglais) ou système d’exploitation en français.

Qu’est ce qu’un OS? A quoi sert-il?

Le système d’exploitation est présent dans divers appareil électronique :

  • Sur les ordinateurs avec Windows et Mac OS
  • Le marché des serveurs avec Windows Serveur et Linux
  • Tout comme un smartphone ou une tablette avec iOS et Android

On voit tous ce qu’est un OS mais est ce que vous savez vraiment à quoi il sert?

 

Première chose à savoir c’est que l’OS est le 1er programme exécuté lors du démarrage d’une machine. Parce qu’un ordinateur ne fait qu’éxécuter des ordres (instructions). Et c’est l’OS qui va le guider dans le démarrage , quels sont les première actions à réaliser, ce qu’il faut afficher. Et c’est après ce démarrage que l’OS vous donne la main pour que vous puissiez vous servir de l’ordinateur.

Au delà du démarrage, le rôle de l’OS est d’assurer le lien entre les ressources matérielles de la machine et les logiciels applicatifs qui tournent dessus.

Pour illustrer tout ça, on va dire que L’OS est un guichet. En effet, l’OS reçoit des demandes des application pour l’utilisation des ressources de la machin. Et parmi les ressources de la machines, on aura par exemple ressources de stockage, de mémoires, des disques durs ou alors des ressources de calcul du processeur.

Le système d’exploitation accepte ou refuse ces demandes, puis réserve les ressources pour éviter que leur utilisation n’interfère avec d’autres demandes des autres applications.

Et en ce sens l’OS est responsable de la bonne exécution des applications via l’affectation des es ressources nécessaire au bon fonctionnement. Les utilisateurs interagissent donc avec les applications qui elles communiquent avec l’OS.

Néanmoins il est possible aussi pour Les utilisateurs de demander directement des services au système d’exploitation par une interface graphique, des lignes de commandes, des interfaces de programmation.

Maintenant nous allons voir les composants les plus important dans un OS et leur rôle :

  • Le kernel (ou noyau en francais) est un espace mémoire isolé repregoupant les fonctions clé de l’OS comme la gestion de la mémoire, des processus ou des entrées-sorties principales.
  • L’interpréteur de commande (en anglais shell) permettant la communication avec le système d’exploitation par l’intermédiaire d’un langage de commandes.
  • Le «File System» ou système de fichiers (en français), permet d’enregistrer les fichiers dans une arborescence. mais aussi de gèrer et autoriser la lecture et l’écriture des fichiers. Il offre également des mécanismes de protection permettant de contrôler quel utilisateur ou programme peut manipuler quel fichier.
  • Pilotes (ou drivers en anglais) qui sont des gestionnaires de périphériques) assure les entrées / sorties avec les périphériques comme les imprimantes, webcam, clé USB, souris etc. Chaque périphérique a ses propres instructions, avec lesquelles il peut être manipulé. Et evidemment Le système d’exploitation en tient compte.

Le middleware expliqué simplement

Dans cette vidéo, je vous explique le concept du middleware.

J’ai remarqué que cette notion de middleware est en général assez abstraite, alors je vais lever le brouillard pour que vous sachiez tout sur le middleware.

Un middleware, c’est quoi ?

Le Middleware est une couche technique qui se positionne entre l’OS (le système d’xploitation) et la couche applicative.

Mais concretement, le middleware est aussi un logiciel qui tourne sur un OS. Sauf que on le met en dessous des applications parce que son rôle c’est d’aider les autres logiciels ou applications à interagir ensemble.

Donc en fait quand on parle du couche intermédiaire c’est à la fois entre l’OS et la couche applicative  mais aussi une couche intermédiaire entre les différentes applicatons.

L’idée principale à retenir sur le rôle des middleware c’est qu’il fournit donc des services récurrents aux applications sans que cela n’ait été prévu dans le développement de l’application

Un middleware, pour quoi faire ?

Le but est de permettre au developpeur de se concentrer sur le “métier de l’application” lors de sa construction sans penser à toutes ces contraintes extérieures.

C’est donc au midleware de faire de sorte de faire communiquer des applications hétérogène qui n’ont pas été prévus pour intéragir ensemble en natif.

4 points importants à souligner :

  • Le middleware peut se situer « au milieu de » plusieurs sites physiques et c’est le middleware justement qui permet aux données de transiter d’un site à l’autre.
  • Ensuite un middleware permet de réaliser des échanges « asynchrones », c’est à dire que les deux applications n’ont pas besoin d’être démarré simultanément pour se parler.
  • Le middleware propose aussi des fonctions de sécurité, de répartition de charge, et bien d’autres. tout dépend évidemment du type middleware que vous utilisez et de la technologie employée (MOM, serveur web, serveur d’application…)