Archives par mot-clé : virtualisation de postes de travail

Virtualisation : comprendre les points clés

S’il y a bien un concept dont on entend régulièrement parler c’est bien la virtualisation. Mais, derrière ce concept « vague », il y a beaucoup de différences dans les types de virtualisation. Dans cette vidéo, je démystifie le concept de la virtualisation en répondant aux questions suivantes :

  • Qu’est ce que la virtualisation ?
  • Qu’est ce qu’une VM ? De quoi est-elle composée ?
  • Qu’est ce qu’un hyperviseur et quels sont les différents types d’hyperviseur ?
  • Quels sont les concepts clés de la virtualisation ?
  • Quels sont les différents types de virtualisation ?
  • Qu’est ce qu’une virtualisation de serveur ?
  • Qu’est ce qu’une virtualisation de postes de travail ?
  • Qu’est ce que la virtualisation de session ?
  • Qu’est ce que la virtualisation d’application ?

 

Alors, qu’est-ce que la virtualisation ?

La virtualisation consiste à faire fonctionner sur une machine physique, plusieurs systèmes comme s’ils fonctionnent sur des machines physiques distinctes.

Un grand nombre de sysèemes sont virtualisables : Stockage (VSAN), des équipements de sécurité, serveurs, postes de travail et réseau (VLAN). Dans cette vidéo, je vais seulement traiter la virtualisation de serveur et de poste de travail.

Composants d’une VM

Une machine, comme un serveur par exemple, est décomposée en 3 couches :

  • Le hardware,
  • La couche OS
  • La couche applicative.

La virtualisation consiste à utiliser le hardware et donc les ressources de la machine pour faire tourner plusieurs systèmes comme si chacune tournent sur une machine séparée. Sur cette même machine, on aura donc plusieurs OS sur lesquelles tournent des applications qui pourraient être incompatible sur le même OS par applications.

Il s’agit là d’un exemple de virtualisation mais il en existe d’autres. Mais avant d’entrer dans le détails des types de virtualisation, on va d’abord expliquer le rôle de cette couche de virtualisation.

L’hyperviseur

Le rôle de l’hyperviseur est d’assurer  le contrôle du processeur et des ressources de la machine hôte. Il permet d’allouer alternativement à chaque VM (Virtual Machine) ce dont elle a besoin et s’assurant que ces VM n’interfèrent pas l’une avec l’autre.

L’hyperviseur crée le contexte d’exécution pour les serveur virtuels (invités) et réalise l’ordonnancement des serveurs virtuels.

Il existe 2 types d’hyperviseur :

  • Un hyperviseur de Type 1 ou « bare metal », est un logiciel qui s’exécute directement sur le hardware. Un système d’exploitation secondaire (ou OS invité) peut alors être exécuté au-dessus du hardware.
  • Un hyperviseur de Type 2 est appelé « Hosted Metal » est un logiciel qui s’exécute à l’intérieur d’un autre système d’exploitation (l’OS hôte). Un système d’exploitation invité s’exécute donc en troisième niveau au-dessus du matériel.

Différents types de virtualisation

Il existe plusieurs type de virtualisation avec des caractéristiques différentes, en fonction notamment des couches virtualisées

Niveau virtualisation OS,

Soit c’est un serveur qui est virtualisé (virtualisation de serveurs), soit c’est un poste de travail.

Chaque invité dispose de :

  • De disques indépendants (virtuels)
  • De connectivité réseau (virtuelle)
  • De son propre socle OS
  • Partage de ressources

Sur un serveur, il est possible de faire tourner plusieurs machines. Dans ce cas, plusieurs OS tournent sur le même serveur physique.

Niveau OS, 2 types de virtualisations de postes de travail possibles :

  • Le poste de travail virtuel (VDI) est hébergé dans le datacenter sur une plateforme de virtualisation d’OS et est accessible par une connexion à distance (déport d’écran). L’environnement de travail est alors directement associé au profil utilisateur. L’utilisateur a la même vue sur son environnement indépendamment du terminal utilisé.
  • Il existe aussi le streaming OS qui permet de virtualiser le poste de travail. L’utilisateur ne télécharge que le contenu et les fonctionnalités dont il a besoin sur son poste de travail.

La virtualisation de session correspond à une exécution côté serveur de l’application, accès via déport d’écran aussi.

Ensuite il y a la virtualisation sur la couche application

La virtualisation d’application peut être distingué en fonction du côté d’exécution de la virtualisation :

  • Si la virtualisation est réalisée côté serveur alors il s’agit de la virtualisation de session. L’utilisateur ouvre une session sur un serveur distant.
  • Si la virtualisation est réalisée sur le poste de travail il s’agit d’une virtualisation d’application au sein d’une bulle (isolation par bulle applicative). Ce type de virtualisation consiste à installer sur le poste de travail à distance et en streaming une application.